Les matières premières en parfumerie : synthétiques ou naturelles, quelles différences ?

Aujourd’hui, la grande majorité des marques de parfums font tout pour mettre en avant leurs engagements et suivent la tendance actuelle du « naturel » en prônant un discours axé sur le rejet des matières synthétiques dans leurs produits, dont les consommateurs éprouvent une certaine méfiance. Pourtant, il existe très peu de produits entièrement conçus à base de matières naturelles. En effet, ce sont actuellement 99,99 % des parfums qui sont composés à partir d’un mélange d’ingrédients à la fois naturels et synthétiques. Mais alors, avons-nous raison de nous méfier de leur utilisation ?

Dans l’esprit des consommateurs, l’utilisation de matières synthétiques en parfumerie s’accompagne constamment de connotations négatives. Synonyme de mauvaise qualité ou perçu comme dangereux pour l’environnement et la santé, le synthétique est loin de faire l’unanimité, toutefois, l'avènement de ces nouveaux ingrédients, créés artificiellement par réaction chimique, ont révolutionné l’industrie de la parfumerie. 

Qu’est-ce qu’un produit de synthèse ?

Un produit de synthèse est généralement confectionné pour reproduire ou créé une senteur à partir de composés naturels ou synthétiques. Ces molécules synthétiques, qui en constituent la base, peuvent être de deux types. Il existe d’une part les « identiques nature », désignant des molécules isolées ou reproduites en laboratoire, mais que l’on retrouve également dans la nature, puis d’autre part les molécules « artificielles ». Ces dernières, introuvables dans la nature, sont entièrement créées en laboratoire.

Historiquement, les parfums étaient complètement naturels, c’est-à-dire, crées à partir de matières premières végétales ou animales issues de la nature. Ce n'est qu'à partir du XIXème siècle que la parfumerie de synthèse a fait apparition et s'est mêlée au naturel dans la composition des parfums et ce pour de nombreuses raisons.

Pourquoi favoriser la synthèse plutôt que le naturel ?

  1. Diversifier la palette olfactive et augmenter la créativité du parfumeur

 Le but premier de la synthèse est d'élargir la palette du parfumeur et de contribuer ainsi au développement de sa créativité, en lui laissant la possibilité de créer milles et une senteurs. Pour cela, il existe plusieurs options comme :

  • Répliquer des odeurs impossibles à utiliser à l’état naturel. La synthèse permet par exemple de reproduire le parfum de certaines fleurs qu’on ne peut pas distiller, telles que le muguet, lys ou le lilas, qui sont des odeurs dites « muettes », dont l’extraction de la fragrance est irréalisable.
  • Extraire les composants d’une matière naturelle. Il est par exemple possible d’obtenir de l'ambroxan à partir de la sauge, une molécule synthétique dont la fragrance ambrée se rapproche de l'ambre gris - un musc prisé provenant du cachalot.
  • Expérimenter diverses réactions chimiques artificielles pour créer de toutes nouvelles molécules odorantes inexistantes dans la nature. Chanel a par exemple opté pour ce choix dans son parfum Chanel N°5, contenant les molécules aldéhydes.
  1. Diminuer les coûts de production et démocratiser la parfumerie

La synthèse offre par ailleurs l’avantage considérable de recréer des senteurs à faible coût et permet ainsi aux grandes marques internationales de produire en plus grande quantité et plus rapidement. Certaines matières comme l’oud sont effectivement hors de prix et font face à une demande mondiale en augmentation, ce qui rend le rend plus difficile à se procurer d’où l’intérêt de pouvoir le recréer en laboratoire. Chez Hemadi Luxury Oud, nous assurons néanmoins avant tout l’authenticité de nos parfums et préférons privilégier l’oud naturel.

  1. Éviter l’exploitation intensive de matières protégées et préserver la faune 

Enfin, contrairement à ce qui est inscrit dans les mœurs, la synthèse sert aussi à protéger les animaux. En effet, en reproduisant des molécules naturelles en laboratoire, l’exploitation intensive de matières premières protégées, car menacées d’extinction, est évitée. De plus, les huiles essentielles d’origine animale, telle que les muscs, étaient auparavant obtenues dans des circonstances rarement respectueuses du bien-être animal, pratiques désormais interdites en Europe. L’utilisation synthétique de ces matières permet ainsi d’éviter toute maltraitance animale et de préserver notre précieuse faune.

Les matières premières synthétiques sont-elles réellement dangereuses ?

Depuis longtemps, les produits de synthèse sont pointés du doigt par des ONG ou encore remis en question par les consommateurs, et cette méfiance ne s’avèrerait pas injustifiée. En effet, les molécules de synthèse peuvent parfois présenter des risques, pour l’environnement mais aussi pour la santé. Généralement issues de la pétrochimie, leur fabrication met en œuvre l'énergie fossile et génère ainsi une intense pollution. Par ailleurs, les molécules de synthèse peuvent causer des effets néfastes sur la santé en raison des composants chimiques qu’ils contiennent, pouvant présenter des effets perturbateurs endocriniens ou cancérigènes.

Cependant pour palier ses risques et assurer la production d’un parfum respectueux de la nature et de la santé, des règlementations européennes strictes ont été mises en place et de nombreuses molécules ont été interdites et retirées du marché et des laboratoires de création.  

Chez Hemadi Luxury Oud notre priorité réside dans le choix de matières premières de qualité mais surtout respectueuse de notre environnement et de votre santé.

Découvrir